Logo association : « Psy en Mouvement », Fédération des professionnels francophones de la psychothérapie dans la psy-diversité

Fédération des professionnels francophones
de la psychothérapie dans la psy-diversité

Actualités

ACTUALITE COVID

Précisions sur les recommandations de bonnes pratiques

31/10/2020

 

Chers adhérents et chères adhérentes,

 

Comme convenu, nous avons continué depuis trois jours à collecter le plus possible d'informations éclairant les modalités d’exercice de notre pratique, en cette période de reconfinement.

Plus que jamais, il nous semble essentiel de maintenir notre présence auprès de nos patients/clients dans cette période d'incertitude.

A ce jour, nous n’avons trouvé aucun texte qui ferait la synthèse de la diversité de nos métiers, à Psy en Mouvement. Aussi, nous vous partageons les extraits de recommandations que nous avons pu collecter, avec les sites sur lesquels vous pourrez retrouver ces informations, en espérant que selon votre orientation, votre profession ou votre statut, vous trouverez des éléments pour étayer votre choix d’exercer au cabinet ou à distance.

Vous pourrez également vous tourner vers votre Préfecture lundi, pour avoir des informations.

Et en tout état de cause, nous vous suggérons de préférer la visioconférence ou le téléphone en cas de doute.

 

Toutes nos pensées de soutien chaleureux vous accompagnent,

Bien à vous,

 

CA de Psy en Mouvement.

 

 

 

 

 

HYPNOTHERAPEUTES : 

 

Le Syndicat National des Hypnothérapeutes a confirmé sur sa page Faceboook l’autorisation de rester ouvert pour les Hypnothérapeutes (et les Sophrologues) enregistrés en tant que tels auprès de l’administration.

Les clients devront cocher, sur leur attestation, la case : « Consultations, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et pour l’achat de médicaments ».

https://www.facebook.com/snhypnose/

 

 

 

AUTO-ENTREPRENEURS :

 

Citations tirées de la page : https://www.portail-autoentrepreneur.fr/actualites/reconfinement-coronavirus

« Je suis auto-entrepreneur, puis-je continuer à exercer mon activité ? 

L’article 27 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 est venu clarifier la situation. 

 

  1. - Dans les établissements (…) où l'accueil du public n'est pas interdit en vertu du présent titre, l'exploitant met en œuvre les mesures de nature à permettre le respect des dispositions de l'article 1er. Il peut limiter l'accès à l'établissement à cette fin. 

Il informe les utilisateurs de ces lieux par affichage des mesures d'hygiène et de distanciation mentionnées à l'article 1er. 

  1. - Lorsque, par sa nature même, une activité professionnelle, quel que soit son lieu d'exercice, ne permet pas de maintenir la distanciation entre le professionnel et le client ou l'usager, le professionnel concerné met en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir les risques de propagation du virus. 

 

Or nous vous le disions, seuls les commerces et ERP « non essentiels » sont concernés par une fermeture administrative. 

 

Si vous n’appartenez à aucune de ces deux catégories, votre activité est donc logiquement maintenue, à condition toutefois de respecter drastiquement les mesures sanitaires afin de prévenir les risques de contamination. 

 

Si vous exercez votre activité au domicile de vos clients (coiffeur, esthéticien, photographe, homme toutes mains, coach, etc.), vous pouvez continuer de travailler. N’oubliez pas de vous munir de votre attestation à chacun de vos déplacements. 

Vous recevez du public dans le cadre de consultation (sophrologue, hypnothérapeute, psychologue, kinésiologue, etc.) ? Vous pouvez vous aussi rester ouvert. Vos clients / patients devront simplement se munir d’une attestation dérogatoire de déplacement et cocher la case « Consultations, examens et soins ne pouvant être ni assurés à distance et l’achat de médicaments ». 

 

Attention, sachez toutefois que le Préfet de département peut au cas par cas décider de fermer certaines activités (Article 29 du décret 2020-1310). En cas de doute, nous vous conseillons de contacter votre préfecture. »

 

 

MEDIATEURS FAMILIAUX :

Mail reçu de la D.G.C.S. le 30 octobre 2020

Madame, Monsieur,

Vous trouverez en pièce jointe le décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

En application de l'article du 28 du décret, sauf exception, les établissements recevant du public (ERP) sont explicitement autorisés à maintenir des activités de soutien à la parentalité́, quelle que soit la catégorie d'ERP, dans des conditions permettant le respect des mesures d'hygiène générales.
A ce titre, sont maintenues notamment les activités des SAAD Familles, des Espaces de Rencontre, des services de Médiation Familiale, des Établissements d'information et de conseil conjugal et familial (EICCF/EVARS), des Lieux d'Accueil Enfants-Parents (LAEP), des REAAP (Réseaux d'Écoute, d'Appui et d'Accompagnement des Parents) ainsi que la mise en œuvre des CLAS (Contrats Locaux d'Accompagnement à la Scolarité́).

Une fiche comprenant les consignes actualisées vous parviendra dans les meilleurs délais.

Nous vous remercions par avance pour votre mobilisation auprès des familles durant cette période particulière et nous restons à votre disposition pour vous accompagner,

Bien cordialement,
L'équipe du bureau Familles et Parentalité́

www.fenamef.asso.fr

 

Commentaires des adhérents

Pour accéder aux commentaires de cette actualité : Connectez-vous !